Archives de catégorie : PS/MS/GS

Les « ponts »


ponts

Aux tableaux, les éléments déjà dessinés le sont à la gouache blanche. Quand les enfants effacent leur travail au chiffon, ces éléments restent en placent.
Les élèves nettoient (avec bonheur !) les tableaux à l’éponge mouillée quand l’atelier est terminé, c’est a dire, quand les enfants s’y sont exercés plusieurs fois et que l’atelier soit ne les intéresse plus, soit ne permet pas aux enfants de progresser.

 

Oralbum « Le vilain petit canard » et jeu de la pêche

canard oralbumcanard

Les Oralbums, albums à parler, proposent trois niveaux de langage, avec des objectifs syntaxiques et un vocabulaire précis pour chacun.

Ce brevet présente la progression mise en œuvre dans notre classe  :

  • Écouter l’histoire racontée par l’enseignant ou suivie au coin écoute (phase d’appropriation).
  • Participer, s’exprimer, répondre à des questions pendant le jeu de la pêche aux images (se familiariser  avec le langage de l’oralbum, chacun à son niveau).
  • Produire des phrases de plus en plus élaborées en tenant compte des propositions de l’adulte.

Certains enfants seront invités à présenter la totalité de l’album, en grand groupe ou en petit comité lors de l’accueil.

À noter :
Le jeu de la pêche aux images permet de concentrer les attentions du groupe (Est-ce qu’il va arriver à pêcher ? Qu’est-ce qu’il va pêcher ?) et de libérer la parole : l’élève commente presque spontanément la carte qu’il a attrapée au moment où il la retourne.
Cette mise en scène me semble particulièrement adaptée aux jeunes enfants, elle leur permet de parler chacun leur tour dans de bonnes conditions d’écoute, avec généralement une forte motivation à s’exprimer.
Ce que ne pourrait pas atteindre un simple « Dites-moi chacun votre tour ce que vous voyez sur une carte… »

 

Oralbum « Poule rousse » et jeu de la pêche

poullerousse oralbumpoulerousse

Les Oralbumsalbums à parler, proposent trois niveaux de langage, avec des objectifs syntaxiques et un vocabulaire précis pour chacun.

Ce brevet présente la progression mise en œuvre dans notre classe  :

  • Écouter l’histoire racontée par l’enseignant ou suivie au coin écoute (phase d’appropriation).
  • Participer, s’exprimer, répondre à des questions pendant le jeu de la pêche aux images (se familiariser  avec le langage de l’oralbum, chacun à son niveau).
  • Produire des phrases de plus en plus élaborées en tenant compte des propositions de l’adulte.

Certains enfants seront invités à présenter la totalité de l’album, en grand groupe ou en petit comité lors de l’accueil.

À noter : 
Le jeu de la pêche aux images permet de concentrer les attentions du groupe (Est-ce qu’il va arriver à pêcher ? Qu’est-ce qu’il va pêcher ?) et de libérer la parole : l’élève commente presque spontanément la carte qu’il a attrapée au moment où il la retourne.
Cette mise en scène me semble particulièrement adaptée aux jeunes enfants, elle leur permet de parler chacun leur tour dans de bonnes conditions d’écoute, avec généralement une forte motivation à s’exprimer.
Ce que ne pourrait pas atteindre un simple « Dites-moi chacun votre tour ce que vous voyez sur une carte… »