Atelier d’explorations libres

Mais qu’est-ce que c’est exactement ?

  1. Quel dispositif ?
  2. Exemple : l’atelier mécano
  3. Pourquoi ce type d’atelier ?
  4. Premiers pas d’un module d’apprentissages
  5. Autre exemple d’atelier d’explorations
  6. Du côté des instructions officielles

1. Quel dispositif ?

  • Du matériel sur une table.
  • L’absence de consigne.
  • Des enfants qui s’engagent, toutes sections confondues dans notre classe.
  • La possibilité de s’inscrire plusieurs fois à l’atelier et de laisser murir la compréhension au fil du temps.

2. Exemple  : l’atelier mécano

Il y a des tapis sur la table, pour éviter le bruit. Quatre élèves seulement peuvent s’inscrire à l’atelier, pour éviter les disputes et obliger ceux qui attendent à observer, analyser. Un casier est disposé pour ranger le matériel par catégorie avant de quitter l’atelier.

Aucune consigne n’est donnée.

Bon... Il y a des trous, des machins à mettre dedans et des outils.
Mais comment se servir des outils ? Des écrous ?
Visiblement, ça s'emboite là...
J'ai trouvé : c'est une pince.
Si je mets plus de planches, les vis tiendront ?
J'ai bien vu que les grands mettaient un bidule rouge pour que ça tienne.
La clé a l'air d'aller là, de tourner...
Oui, mais ça tourne de partout !
Explique moi... Commentça tourne ? Oups !
Ok : l'écrou va sur la vis. Mais comment le fixer ?
Victoire !
Compréhension express !
Après avoir tout démonté, voilà qu'il faut trier pour ranger !

3. Pourquoi ce type d’atelier ?

L’enfant y apprend… à réfléchir.

Je pourrais (et c’est pas l’envie qui m’en manque parfois) lui montrer comment faire, lui tenir la main, la clé, la vis, la planche… Et il apprendrait juste à faire ce qu’on lui dit, ce qu’on lui montre, à visser ce qu’on lui tient.

Dans ce type d’atelier, il observe les effets de son action sur son environnement, cherche, émet foule d’hypothèses qu’il teste. Il s’ouvre aux autres, les observe, analyse, échange, imite plus ou moins efficacement. Il met en réseau toutes les informations qu’il glane, qu’elles soient d’origine motrice, intellectuelle, environnementale. (Par exemple : il doit tenir compte de la gravité et ne pas retourner une planche remplie de vis avant d’avoir fixer les écrous.) Il se concentre, s’applique, persévère, créé, imagine, s’inspire. Bref, c’est très riche pour lui. Et pratique pour nous : voilà un atelier vraiment autonome.

Notre action d’enseignant se situe en amont de l’atelier, dans le choix du dispositif et sa mise en oeuvre.

4. Premier pas d’un module d’apprentissage

L’atelier d’exploration peut être à l’origine d’un module d’apprentissages. En fonction des créations des enfants, je vais proposer différents défis qui laisse ici à l’enfant une part d’imagination.

Etape défi à partir du brevet.

Capture d’écran 2016-06-05 à 16.53.50

Si j’avais proposé sur ce brevet une photo de maison ou de marteau réalisés en mécano,  l’enfant n’aurait qu’à reproduire l’assemblage. Ce qui est intéressant, mais quand l’atelier s’y prête, j’aime à developper aussi l’esprit d’analyse de l’enfant (qu’est-ce qui est saillant dans l’aspect du marteau) et son imagination (comment je peux le réaliser.)

Réaliser sa propre construction : un sous-marin

5. Autre exemple d’atelier d’exploration

Télécharger le brevet terre

6. Du côté des instructions officielles

Il y a quelques années, la primarisation de l’école maternelle occultait cette forme d’apprentissage.   Sous l’impulsion du ministère, elle commence à être reconnue.

 

En témoigne cet extrait des instructions officielles de 2015 :

image
Exploration libre et vertigineuse du matériel avant une consigne fermée (ranger du plus grand au plus petit les cubes « Montessori »)

2.1. Apprendre en jouant
Le jeu favorise la richesse des expériences vécues par les enfants dans l’ensemble des classes de l’école maternelle et alimente tous les domaines d’apprentissages. Il permet aux enfants d’exercer leur autonomie, d‘agir sur le réel, de construire des fictions 
et de développer leur imaginaire, d’exercer des conduites motrices, d’expérimenter des règles et des rôles sociaux variés. Il favorise la communication avec les autres et la construction de liens forts d’amitié. Il revêt diverses formes : jeux symboliques, jeux d’exploration, jeux de construction et de manipulation, jeux collectifs et jeux de société, jeux fabriqués et inventés, etc. L’enseignant donne à tous les enfants un temps suffisant pour déployer leur activité de jeu. Il les observe dans leur jeu libre afin de mieux les connaître. Il propose aussi des jeux structurés visant explicitement des apprentissages spécifiques.

Toutefois, on avance à tâtons : Le document d’application entièrement dédié aux jeux d’explorations en démontre l’intérêt sans préconiser d’y accorder la même place que les ateliers.

Accéder aux « jeux d’exploration » quand on a fini « sa tache » ! Seuls les enfants les plus rapides pourront en profiter copieusement, ceux qui ont peut-être le moins besoin de ces apprentissages pour progresser.

Je ne conçois pas mon école matern’ailes comme une école de tacherons, mais comme un territoire d’explorateurs.
Je souhaite leur permettre de découvrir de nouveaux savoirs, leur donner des ailes. Ils doivent tous pouvoir bénéficier de ces dispositifs efficaces (dixit le document d’application). Ils doivent tous pouvoir y développer leur compréhension du monde, leur sociabilité mais aussi leur imagination et leur créativité.
Les jeux d’explorations libres ne peuvent pas être réduit à une variable d’ajustement : ils ont le statut d’atelier dans notre classe. 

Article mis à jour en juillet 2017

Editions Maternailes

Publié par

Christine

auteure de Maternailes.net

7 réflexions au sujet de « Atelier d’explorations libres »

  1. ah je viens de voir la boite idéale pour garder triées les différents pièces du tecnico, je n’y avais jamais pensé avant et je m’amusais à tout trier dans des barquettes à chaque fois. Vite des boites à chaussures et des agrafes!!

  2. j’en faisais beaucoup des ateliers comme ça « avant » !!
    et ..les années , la pression ..je n’en fais plus beaucoup et ça me manque !!! et ça leur manque je suis sûre !!

    Allez , zou !! je promets ..je m’allège la tête ..et la leur !! et je refais ce genre d’ateliers ..

    Dis-moi libre libre ? ou quand même à inscription..obligatoire ? non obligatoire ?

  3. Genial! J’ai vecu la même chose cette année avec mes GS et les engrenages…filles et garçons concentrés, ingénieux,appliqués, coopératifs.
    À refaire avec tous les jeux de construction qui sont dans ma classe,encore plus riche en multi-niveaux je présume

    1. Pareil : quand j’introduis un nouveau matériel, j’essaie quand c’est possible de laisser d’abord les enfants l’explorer librement. Deuxième avantage : ça ouvre tout plein de possibilité d’ateliers autonomes.
      A+

  4. Je suis convaincue que l’utilisation d’images est un très bon moyen d’enseigner aux enfants. Je crois que ces enfants ont des esprits uniques où ce qu’ils voient reste dans leur mémoire. Beaucoup de fois, ces enfants croient en CE qu’ils peuvent voir et ce qu’ils peuvent faire par eux-mêmes. Donc, les emmener à un atelier où ils peuvent voir et faire usage de beaucoup de choses aidera l’apprentissage rapide. Aussi, cette méthode est moins coûteuse que les matériaux bon marché disponibles sont utilisés, et pas des matériaux coûteux qui ne sont pas facilement accessibles. L’utilisation de ces matériaux permet aux enfants de réellement penser pour eux-mêmes et grâce a l’orientation de leur enseignant ou des parents, ils peuvent être productifs dans beacoup de choses.Bien qu’il y a beaucoup d’autres moyens par lesquels vous pouvez enseigner aux enfants, par exemple, l’utilisation de chansons, de choses dans l’environnement et beaucoup d’autres choses afin de rendre l’apprentissage plus facile pour les enfants. Je crois fortement que l’utilisation des matériaux disponibles tels que les images dans un atelier et permettant aux enfants de les utiliser réellement est un moyen plus facile et aussi une manière plus confortable d’apprendre pour les enfants. Merci Christine pour l’aticle.
    (Alonge Lolade Esther, 184079).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *