Les fruits et légumes de la chenille par Mélanie

Mélanie partage ici tout ce qu’il faut pour créer un petit livre A4 à partir de l’album « Un petit trou dans une pomme ». Voilà qui donne envie…Merci Mélanie !

lettres pour petit livre fruits legumes de la chenille Petit livre A4 fruits et legumes de la chenille niv 1 – Petit livre A4 fruits et legumes de la chenille niv 2 –

Et le dictionnaire des couleurs : (ajouter le marron)

http://maternailes.net/leblog2/wp-content/uploads/2014/10/dicocouleur.pdf

Publié par

Christine

auteure de Maternailes.net

2 réflexions au sujet de « Les fruits et légumes de la chenille par Mélanie »

  1. Bonsoir Christine,

    Je suis papa d’un garçon de 5 ans et demi qui est en GS.
    Mon fils est capable de bien faire les exercices qui lui sont demandés quand il se concentre et écoute sa maîtresse mais ce n’est hélas pas toujours le cas et parfois il n’est pas attentif, distrait ou joue.
    Suite à un exercice mal fait, est il normal que sa maîtresse déchire ce travail et lui dise de le jeter à la poubelle devant tout le monde et de le recommencer ?
    Ne trouvez vous pas que cette méthode soit un handicap naissant, gênant, honteux, décourageant pour les enfants ? Si le but est qu’ils doivent recommencer pour mieux faire, ne pensez vous pas que l’effet voulu se traduise finalement par des enfants qui n’ont plus envie d’apprendre parce que dévalorisés.
    Le goût d’apprendre doit se transmettre je pense, ne serait il pas préférable et plus bénéfique de faire recommencer l’excercice mal fait aux enfants et de comparer le deuxième travail normalement mieux réalisé ?
    Ou plutôt ne pas pratiquer ce genre de méthode ?

    Merci de votre retour

    Guillaume

    1. Bonjour Guillaume,

      parfois il n’est pas attentif, distrait ou joue.

      C’est le propre de tous les enfants je crois 😉

      est il normal que sa maîtresse déchire ce travail et lui dise de le jeter à la poubelle devant tout le monde et de le recommencer ?

      Comme vous le décrivez, ces gestes me semblent toxiques pour l’enfant qui risque de se désengager de l’école. Il y a un siècle, ils étaient peut-être « normaux », aujourd’hui, je crois qu’ils sont très exceptionnels. La tendance est à la bienveillance, au respect du rythme de l’enfant et de ses compétences. Parce qu’on respecte plus l’enfant aujourd’hui mais aussi, d’une façàn très pragmatique, parce que l’enseignement est plus efficace dans ce cadre.
      Mais l’enseignant était peut-être à bout pour faire cela, usé par des conditions de travail parfois cruelles pour tous. Je n’excuse pas le geste, je tente une explication. Il y a des lieux ou apprendre et enseigner ressemble à un match de boxe. Parfois, l’absence de formation plonge enseignants et élèves dans un grand désarroi. 


      Le goût d’apprendre doit se transmettre je pense, ne serait il pas préférable et plus bénéfique de faire recommencer l’exercice mal fait aux enfants et de comparer le deuxième travail normalement mieux réalisé ?
      
C’est en effet ce que préconise la recherche : http://maternailes.net/pratiques/organisation/organisation.html#chap6

      Cette situation est bien difficile, j’espere qu’elle va vite s’améliorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *