Module de graphisme : Le trait

  1. Explorer le graphisme sur de grands supports
  2. Réinvestir le graphisme dans une création collective : les fleurs
  3. Bilan individuel avec la scène graphique
  4. Prolongement : En s’inspirant de la peinture de Gene Davis
  5. Le brevet

Explorer le graphisme

Aux tableaux : La pluie
Dessine la pluie, des nuages jusqu’au fleurs. Et tracer des traits verticaux plus ou moins réguliers.
Les enfants sont amenés à découvrir, apprendre un graphisme ou se le remémorer durant cet atelier.

SectionsSupportsOutils 
PS/MS/GS
Tableaux noirs
Tableaux « velleda »
Nuages et fleurs 
Craies
Feutres effaçables
Chiffons
Craies ou feutres effaçables pour la phase d’exploration.

Les outils :
Dans cette étape, je propose des outils qui permettent les essais, des erreurs, le tâtonnement  comme les craies, les feutres effaçables. Le feutre est plus délicat à manier, il demande une tenue plus experte que la craie, il n’est proposé qu’aux enfants les plus habiles.

Les supports :
De grandes surfaces sont mises à disposition, au mur, sur une table, par terre. D’abord parce que c’est amusant et que cela donne envie à l’enfant de travailler sur ces différents plans. Et parce que cela demande aux élèves de s’adapter à de nouvelles contraintes.
En multipliant les supports, on donne ainsi aux élèves l’occasion de s’exercer et d’affiner leurs gestes. Le fait qu’ils puissent s’inscrire plusieurs fois à un atelier participe aussi à cette dynamique de progrès.

Réinvestir le graphisme

Pour améliorer son graphisme mais aussi apprendre que, à plusieurs, on peut faire de jolies choses ensemble, quel que soit son niveau.

Créations collectives : Les fleurs
Ce projet collectif introduit de nouvelles contraintes, motrices et spatiales : il faut orienter les traits pour qu’ils soient parallèles, démarrer les tracés sur une ligne.
Pour réaliser ensemble ce jardin de fleurs, l’élève doit décorer différentes parties, en fonction de ses compétences et tracer des traits :
> entre les cannelures (les pétales)
> sur les cannelures si on le peut (les pétales)
> sur une fine bande, de façon parallèe (les pistils)
en partrant d’une ligne (les feuilles).
Toutes les réalisations des enfants sont mises en valeur dans l’installation finale, quelles que soient leurs compétences.

Les réalisations de plusieurs enfants sont assemblées sur une tige. Cette tige a été fabriquée en roulant une feuille de papier colorée. Les tiges peuvent être tenue par un petit sac de sable au pied si l’on n’a pas de support en bois pour les maintenir verticales.
Ce drôle de jardin a été installé dans notre couloir.

Sections
Contraintes
SupportsOutils
PS/MS/GS
Contrainte motrice (Tracer dans un espace restreint les traits)

Pétales :
partie cannelée d’une assiette cartonnée coupée 
Gros feutres triangulaires (facilite la tenue des PS)
Posca pour les plus habiles
MS/GS
Contraintes motrice et spatiale (orienter les traits pour qu’ils soient // )
Pistils :
bande fine de papier
Feutres noirs
MS/GS
Contraintes motrice et spatiale (Démarrer le trait sur la ligne, les orienter pour qu’ils soient //)
Feuilles :
Prédécoupées dans du papier épais, nervure centrale dessinée (cf vidéo)
Feutres noirs

Bilan

La scène graphique : Le trait
Il s’agit de compléter la scène en respectant des contraintes de plus en plus complexes, en fonction de ses compétences.
L’enfant trace :
> dans une zone de façon // (la feuille)
> à partir d’une zone en oblique (l’arbre)
> à partir d’une ligne de façon presque parallèle (l’escargot)
> entre deux lignes de façon // (la barrière) 
> en croisant les tracés sur un point (l’étoile)

Deux niveaux de difficultés sont présentés.
Puis l’enfant dessine ce qu’il souhaite dans les espaces libres de la scène.
Cette séquence permet de faire le point de ce que l’enfant est capable de faire, suite aux séquences d’apprentissages.

sectionssupports outils
MS/GSFiche « Le trait » Crayons gras (6b)
Feuilles épaisses
Encres

Prolongements

La peinture de Gene Davis

Avec des feutres de différentes tailles, sur un carré de carton plume de 10 x10, encadré d’un scotch à peinture que l’on retire ensuite.
MS/GS
Beaucoup d’enfants l’ont fait en plusieurs fois pour parvenir à
recouvrir de traits sans colorier.

Le brevet

Editions Maternailes

Publié par

Avatar

Christine

auteure de Maternailes.net