Grand monstre vert : créer une animation sur tablette

photoDécouvrir l’application, le projet

« Nous allons créer un grand monstre vert, comme dans le livre et transformer notre histoire en dessin animé. Si si, on peut le faire… »
Je commence à placer un élément du visage avec l’application Easy Studio : l’oeil jaune, la pupille noire… A chaque fois que nous plaçons une nouvelle forme sur le grand monstre, nous prenons une photo. Ces photos mises bout à bout vont créer une animation. La tablette est projetée sur écran pendant cette séance.

 

Langage des formes, couleurs et de l’espace

Maintenant qu’ils ont vu l’application en action, aux élèves de continuer cette histoire.
Les GS doivent me dicter chacun leur tour :
– Quelle forme prendre ?
– Où la placer ?
– De quelle couleur la teinter ?
–  À quelle taille l’adapter ?
Tout cela en suivant la chronologie de l’album.
Cela demande une grande précision de langage.

 

Attention : L’application permet de déplacer un élément de l’arrière-plan au premier plan  en appuyant longuement sur une forme.
Mais, si l’on suit la chronologie de l’histoire, c’est de l’inverse dont nous aurions besoin : dans le livre, le monstre met sa tête en dernier et il faudrait donc  pouvoir placer un grand rond derrière tous les éléments.
Nous ne pouvons pas le faire avec cette application !

Face à cette difficulté technique, pour la séance suivante, nous convenons avec les enfants de placer la tête d’abord.

Vidéo de la séance

 

Créer une animation du monstre qui apparait

Un grand monstre créé par un élève (voir vidéos)
Un grand monstre créé par un élève

Chaque enfant a cherché de manière individuelle à réaliser une animation. On doit y voir un grand monstre vert qui se construit pas à pas.

Nous avons rencontré des difficultés : beaucoup d’enfants oublient de prendre des photos à chaque étape. Ils ne suppriment pas les formes « erreurs » qui apparaissent dans l’animation.
Cela demande peut-être trop de concentration.

Lors du bilan, nous convenons pour la prochaine étape de travailler par deux : un enfant assemble, un autre prend les photos.

Créer son propre monstre qui apparait et disparait

Les élèves de grande section suivent la trame du livre mais créent leur propre monstre à deux.

Un monstre se construit : les enfants choisissent au fur et à mesure les formes pour créer leur propre monstre.

Puis, le monstre se déconstruit : un élève met « à la poubelle » une forme et à chaque fois, l’autre élève se charge de prendre une photo.

Les enfants enregistrent leur travail : ils écrivent leur prénom.

Un autre exemple de monstre créé par deux élèves :

 Quelles compétences ?

Capture d’écran 2014-08-22 à 11.23.49

Langage oral :
S’exprimer de façon compréhensible et précise à son tour de parole
Lexique des formes, couleurs, grandeurs et quantités

Langage écrit :
Identifier et utiliser la trame narrative d’un album
Saisir son prénom

Découverte du monde :
Trier les formes, choisir des couleurs, ajuster les tailles et les quantités
Se repérer dans l’espace au niveau de la zone d’assemblage mais aussi dans les différents plans (devant, derrière)

Devenir élève :
Se concentrer sur la durée pour mener à bout un projet
Alterner deux actions (agir sur un élément /prendre une photo)
Collaborer

Et celles que j’oublie !
Comme souvent avec des projets, différents champs de compétences se croisent.

À noter :
Easy Studio offre maintenant la possibilité d’ajouter du son à son animation. Chouette !
Declikids suit l’actualité des applications et déniche des pépites pour nous : un site et compte twitter à ne pas rater.

Publié par

Christine

auteure de Maternailes.net

2 réflexions au sujet de « Grand monstre vert : créer une animation sur tablette »

  1. Bonjour Martine,

    Il me semble (à vérifier) que la vidéo peut s’exporter dans la pellicule de l’ipad.
    Je ne sais plus trop à vrai dire.
    Si quelqu’un peut répondre ?…

  2. Bonsoir
    Je vais avoir en prêt pour quelques séances des tablettes ipad et je voudrais utiliser l’application easy studio.
    Je cherche s’il est possible de publier les productions des élèves pour qu’ils puissent en conserver une trace.
    Nous n’avons que des PC à l’école.
    merci pour votre réponse et aussi merci pour le partage de votre travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *