Notre petite classe de Seine et Marne travaille (aussi) avec deux Ipad.
Et quand il s'agit de se repérer dans l'espace, de réfléchir, d'apprendre à devenir élève, les tablettes prolongent nos activités traditionnelles.

Petit inventaire à travers nos brevets de réussites...

Atelier Tangram

Le brevet de réussite :

Au niveau 1, le contour des pièces est dessiné ce qui permet à la plupart des MS/GS de réussir au moins cette série.
Pour le niveau 2, les enfants peuvent trouver de l'aide en retournant leur planche où figure le premier niveau.
Pour en savoir plus : cette page sur le répertoire de brevets.

Atelier Tangram sur tablette

Le brevet de réussite :


Le nombre de tangrams et la complexité des puzzles augmentent, cela permet d'intégrer une grande diversité d'élèves. Ils ne réalisent pas tous les mêmes séries. Ils n'utilisent pas tous l'aide (une pièce apparait en gris foncé, à la demande, au bout de plusieurs essais.)

.

Atelier Katamino

Le brevet de réussite


Les enfants peuvent accéder à une aide "coup de pouce" : dans le rectangle à remplir, une pièce est positionnée.
Pour en savoir plus : cette page sur le répertoire de brevets.

Nous avons par ailleurs joué au jeu de société et reproduit les 12 pentaminos sur papier.

Katamino sur tablette

Le brevet de réussite :

Les enfants bénéficient cette fois d'une aide papier (s'ils le souhaitent).
Un petit jeu sur la tablette se débloque au fil de leur réussite.

Quelles bénéfices ?

Inutile de parler de l’attractivité de la tablette et de l'intense enrôlement qu'elle entraine chez les petits (et grands ;-))...
Ce changement de support relance leur intérêt et leur permet d'aller plus loin, sur une activité qui leur est familière.

Les enfants y travaillent sur un support plus abstrait : on est dans la représentation. Mais l'ancrage dans le réel des premières séances permet à tous de s'approprier cette abstraction.

La diversité des niveaux et activités proposés est plus importante que ce que l'on pourrait réaliser, avec du matériel "en vrai" .
Elle répond bien à la diversité de nos élèves. Les parcours sont individualisés : chacun peut travailler à sa vitesse, aller jusqu’où il peut, en utilisant ou non l'aide. Chaque enfant détermine ses défis à relever dans un cadre fixé par l'enseignant. Cet espace d'auto-détermination donne de meilleur résultats que le travail sous la contrainte ("Fais ce Katamino...")

Enfin, et ce n'est pas anodin, les élèves y travaillent par deux, de façon autonome. Pendant ce temps là, je peux enseigner autre chose.

Les applications :

Tangram (gratuit, sans pub ou presque)

Katamino (gratuit mais avec beaucoup de pub, j'ai préféré l'acheter.)

Les brevets :

Brevet tangram sur tablette

Brevet katamino sur tablette