Je reprends ici les commentaires de Marinette :

J'avais tenté d'instaurer le système maternailes dans ma classe en début d'année et j'en avais conclu au bout d'une période que ça n'allait pas être jouable cette année.
Là, nous attaquons la dernière période et je suis "usée" par le rythme soutenu de la journée (surtout la matinée... on est chez des PS...). Accueil, aller on range, regroupement, motricité, goûter, ateliers (le moment le plus sportif pour cocher qui fait quoi, je m'installe enfin à mon atelier et c'est déjà l'heure de ranger pour aller en récréation ! Et après ça la matinée n'est pas terminée ! Il reste (selon le jour) musique, ateliers de remédiation, langage...
Alors je me suis laisser tenter la semaine avant les vacances où les enfants étaient particulièrement agités à ne pas aller en motricité et à ouvrir les ateliers un à un directement sans regroupement. Quel bonhneur ! Les enfants sont plus zen et l'ATSEM et moi aussi.



Il m'arrive d'accueillir des collègues dans ma classe.
(C'est toujours enrichissant, cet échange de points de vue, de pratiques, sans dogme ni jugement de valeur. )
Leur première remarque, souvent : "Qu'est-ce que la classe est sereine !" Avec cette organisation, on s'attendait à quelque chose de bruyant, d'agité..."
ça tient à plein de petites choses techniques, la posture des adultes, leur façon de communiquer...
Mais, je te rejoins Marinette ça tient aussi à l'organisation de la classe respectueuse de la petite enfance comme des missions de l'école publique.

Il y a surement d'autres façons d'obtenir un certain bonheur d'apprendre et d'enseigner, celle là marche bien dans ma classe.
J'aime bien ce qu'en dit la collègue aussi ici
Bonne fin de vacances
@micalement
Christine