Le blog Maternailes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ecriture

Fil des billets

dimanche 7 octobre 2012

Atelier échelonne de graphisme

Chantal écrit : Tu arrives à échelonner pour le graphisme ?? Il y a tellement un monde entre les PS qui en sont au gribouillage et les GS qui commencent à écrire en cursives ...


Ce que nous avons fait en septembre peut illustrer ce grand écart de la PS à la GS.
Les GS participent aux ateliers de graphisme mais sont pour l'instant les seuls à travailler la cursive.

1) Découverte du graphisme : le trait


Les enfants dessinent la pluie sur un tableau noir ou blanc, sur un plan vertical ou horizontal.
En fonction du niveau des élèves, la surface graphique est plus ou moins grande, le tracé est plus ou moins organisé dans l'espace.

2) Réinvestir le tracé :


Les enfants dessinent de l'herbe sur les escargots en traçant des traits à partir du rectangle vert, jusqu'au bord de la feuille. Nous avons utilisé des pastels.
Les MS/GS ou les PS qui le peuvent dessinent d'abord les escargots. Deux types de feuilles sont donc proposées : avec le dessin des escargots ou sans.

3) Mise en couleur

Les MS/GS utilisent un pinceau fin et exercent leur motricité fine. C'est un moment particulièrement calme.
Les PS complètent leur feuille au coton-tige.

 
Les MS/GS reprennent leur travail pour tracer les bouches des escargots qui ont été cachées par la gouache.
 

4) L'écriture chez les GS :


En même temps, les GS travaillent sur ce brevet.

En septembre, nous avons appris à écrire le i, le a et le o en même temps que nous découvrons les alphas et leur chant.

5) Et les artistes ?....



On s'inspire de Dubuffet et avec de nouveaux outils, on travaille à nouveau le trait.



La comptine à illustrer.

Le brevet d'écriture

@micalement
Christine


lundi 22 novembre 2010

Ecriture : quelle progression ?


Lire la suite...

vendredi 13 août 2010

Modèles d'écriture


On peut créer sur ce site des modèles d'écriture qui respectent les liaisons, ce que ne fait aucune police TT correctement (Voir ici )
Il est possible de créer des ateliers échelonnés en variant facilement le type de lignes, la taille d'écriture, la quantité ...

Je crois qu'il ne faut pas hésiter à aller dans le mode expert, il y a plein d'options pour facilement varier, adapter l'écriture à la diversité des élèves.
A noter, certains collègues "branchés" demandent aux enfants de saisir leur propre modèle en mode standard. ça me semble interessant !
Le site, Cursivécole, est
Merci à l'auteur ;-)

J'oubliais : Avec l'abécédaire minuscule, des exemples de liaisons sont proposés.

ça peut constituer un "dictionnaire" des liaisons qui complète Abécécriture. ( Un enfant peut avoir besoin de retravailler la graphie d'une lettre ou les accroches entre les lettres, ce support peut l'aider à se remémorer une liaison déjà vue en classe.)
L'abécédaire est
@+

lundi 18 mai 2009

Atelier échelonné d'écriture

Bonjour,

Je trouve enfin un moment pour revenir sur ta question, Anne-Laurence :

" Les MS travaillent la majuscule d'imprimerie alors que les GS travaillent la cursive. Comment s'organiser avec autant de différences? "

Je te détaille une séquence type que l'on mène, ça devrait te renseigner sur une organisation possible :

Percevoir les lettres d'un message et leur tracé :



J'écris au tableau notre projet d'écriture, sous les yeux des enfants.
On épelle les lettres, on s'arrête sur celles qu'on va écrire, on aborde brièvement le bruit que fait la lettre généralement.
Les tracés sont travaillés du bout du doigt dans un premier temps dans la farine, en suivant pas à pas l'enseignant.
On verbalise autant que possible nos gestes.
On recommence en cas d'erreur.
Pour les majuscules, quand un enfant expert s'est inscrit à l'atelier, il peut être chargé de présenter le tracé de la lettre aux élèves de petite section.
Puis chacun reprend, cette fois ci sans guide, l'enchainement des tracés sur les lettres tactiles .



L'écriture des lettres :

Les fiches sont données aux enfants.
Elles reprennent les mêmes images, le même codage que les cartes tactiles, cela facilite la transition.
On peut ajouter une nouvelle contrainte : la tenue du feutre, la posture...


Les fichiers majuscule et cursive d'Abécécriture suivent tous les deux le même codage et presque la même progression.

Lorsqu'un enfant passe d'un fichier à l'autre, il s'y retrouve facilement. Cela se fait tout simplement quand il y est prêt, je ne suis pas obligée de mettre toute une section en même temps sur une écriture. Je peux proposer de vrais parcours individualisés.

Pour répondre à ta question, la rigueur que l'enfant acquiert petit à petit le rend autonome lorsque l'on travaille sur la fiche effaçable : s'il respecte le mode d'utilisation, il respecte l'orientation et la chronologie de l'écriture.
Cette autonomie me permet de faire travailler ensemble des enfants de niveaux très différents et d'être davantage disponible pour ceux qui en ont besoin.

L'écriture des mots :

Elle se fait par groupes de niveau, un groupe va écrire en cursive le ou les mots (on mettra toute notre attention sur les liaisons des lettres), un autre va écrire en majuscules d'imprimerie, puis un autre va écrire quelques lettres du message, l'adulte écrivant les lettres que l'enfant ne sait pas encore écrire.

Pour te donner une idée, dans ma classe, il y a 7 MS et 18 PS. Les élèves de petite section commencent à participer à l'atelier d'écriture depuis début mai.
- 2 PS ne sont pas prêts pour l'écriture, ils ne maitrisent pas encore leur tracé.
- 8 PS sont capables d'écrire MAMAN partiellement, les obliques posant des problèmes pour le M ou le N à certains.
- 8 PS sont capables d'écrire MAMAN en majuscule et utilisent le fichier de façon correcte.
- 2 MS sont capables d'écrire MAMAN en majuscule (et plein d'autres choses...).
- 5 MS sont capables d'écrire maman en cursive, en respectant les liaisons, les sens de rotation...

Enfin, pour terminer, si l'atelier d'écriture est très formel, il existe d'autres moments d'écriture plus légers où l'on fait "des gammes" d'écriture et de lecture en copiant un texte en situation.
Comme celui-ci ou l'on produit des affiches, programmes pour annoncer notre spectacle de marionnettes.



@micalement

Christine,
Auteur d'Abececriture

dimanche 17 mai 2009

Ecriture(s)


A la demande d'une collègue, nos brevets d'écriture des jours de la semaine sont .
Les séquences dans ce coin

J'en profite pour publier des travaux de ré-écriture de la comptine du Chapeau de sorcière :



Les enfants de MS/GS ont dessiné un passage, un jour de la comptine qu'ils avaient seulement écoutée.
Lorsque l'histoire a été plus connue, ils ont rangé dans l'ordre chronologique une sélection de dessins et cherché les jours manquants. Les pages manquantes ont été dessinées pour réaliser un album collectif.
Le texte a été dicté à l'adulte.



Une autre ré-écriture de la comptine en PS/MS: Passer par le point de vue de la sorcière.
Quelle tête fait la sorcière dans cette comptine au fil des jours ?...
On joue la rencontre de la sorcière avec le petit ver de terre, on s'arrête sur son visage, ses expressions. des photos des visages servent à construire l'illustration.
Les productions langagière peuvent être simples "Lundi, la sorcière est contente." ou "Elle est contente." ou plus complexes "Le mercredi, la sorcière est en colère parce que le petit ver de terre a fait pipi sur son chapeau."

Dans tous les cas, on peut utiliser un logiciel pour saisir une partie ou la totalité du texte dicté.
Voir cette page "Traitement de texte pour les petits". qui présente notamment le logiciel Écrivons et les items du B2i abordés.

@micalement
Christine @+

lundi 2 février 2009

Abécécriture, sur le blog de Nanoug

;-)


Petit plaisir... je publie ici le message d'une collègue :

Chère Christine,

J'ai découvert cette année, le CD abécécriture qui m'est vite devenu indispensable !
Un grand MERCI à toi pour avoir créer ce formidable outil très bien conçu, facile d'utilisation et très efficace puisque je constate des résultats bien meilleurs que les autres années en écriture des majuscules avec ma classe de moyenne section .
Aussi, j'ai voulu en parler sur mon blog pour le faire connaître à ceux qui ne l'auraient pas encore découvert.
Tu peux voir l'article sur le tour de ma classe
Si toutefois, quelque chose te dérangeait dans l'article , n'hésite pas à me le dire et je rectifierai ...
MERCI encore
Une fan d'Abécécriture
Nanoug



Merci à toi d'avoir pris le temps d'en parler ;-)
Pour le plaisir des yeux, des couleurs et de la balade, j'ai fait un petit tour sur ta galerie, Nanoug ici.
J'aime beaucoup les "z'accrochés ensemble".
C'est un procédé que l'on utilise dans notre classe, à notre échelle, en graphisme.
Cela permet de "z'accrocher ensemble" les productions de tous, de faire du "beau" avec le travail de chacun :




@micalement
Christine